COMMENT AGYRE

En tant que hub d’accélération national sur l’ensemble des piliers de l’économie circulaire dans la construction, AGYRE intègre les dimensions sociales et environnementales aux projets dont elle est en charge. Elle s’est donnée pour mission :​

D’encourager le passage à une économie circulaire dans laquelle la valeur des matières est maintenue aussi longtemps que possible dans l’économie

De créer de la valeur sur les territoires (création de partenariats et synergies entre différents acteurs, mise en place de boucles courtes, développement de filières de valorisation, etc.)

D’associer les acteurs de l’acte de construire sur des réalisations fondées sur les principes de l’économie circulaire, en créant ou en développant un maillage territorial

D’accroitre la visibilité des actions menées et partager les retours d’expériences

AGYRE POUR L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE
DANS LA CONSTRUCTION C’EST…

Visualiser le territoire comme un écosystème (approche holistique) afin d’identifier les différentes interactions et opportunités

Accompagner l’ensemble des acteurs, des donneurs d’ordres aux entreprises de travaux, sur l’acte de construire/déconstruire/rénover

Rassembler sur nos projets l’ensemble des parties prenantes nécessaires au changement, en intégrant les usagers et la population locale, et associer les acteurs de l’acte de construire sur des réalisations fondées sur les principes de l’économie circulaire

Adhérer aux politiques et aux savoir-faire locaux, et aux idées qui vont dans le sens des changements jugés nécessaires, en développant les synergies entre la filière des systèmes constructifs et les filières génératrices de matériaux pour répondre plus rapidement aux ambitions locales et nationales

Créer un process itératif qui oriente les cycles de changements de politiques et d’action

Évaluer les progrès en fonction des indicateurs enrichissant le portrait du territoire

AGYRE POUR ATTEINDRE CES OBJECTIFS…

Pour atteindre ces objectifs, une analyse multi-échelle sera adoptée (quartier, ville, territoire) en privilégiant, par exemple, l’aspect local pour l’extraction et la production de matériaux mais aussi la mise en place d’outils et de méthodes : essais, veilles, R&D, ateliers… Il est primordial de passer d’une vision macroscopique de l’économie circulaire à des projets et des problématiques ancrés dans un territoire spécifique.

En accord avec les réglementations et normes en vigueur, la société AGYRE s’appuiera sur les bonnes pratiques déjà existantes en France et à l’étranger, en les déployant sur de nouveaux projets et en engageant de nouvelles démarches via l’aide d’experts et de start-ups, pour accompagner au mieux les acteurs de la construction et de la valorisation.