UN TEMPS POUR RÉFLÉCHIR… UN TEMPS POUR AGYRE

L’urgence climatique et environnementale, enjeu majeur de nos sociétés, se rappelle à nous quotidiennement. Les signaux sont plus fréquents et plus intenses. Ils demandent de s’engager fortement dans l’action. Le concept de l’économie circulaire est apparu dans les années 70, mais il faudra attendre les années 2000 pour qu’il se démocratise et les années 2010 pour que cette trajectoire se concrétise : publication de la Feuille de Route de l’Économie Circulaire, adoption de la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire, etc. Pour accélérer la marche de l’ensemble des acteurs du territoire français, l’impulsion d’un acteur référent apparaît nécessaire.

RÉFÉRENT DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE
DANS LA CONSTRUCTION

Accélérer le développement durable, en équilibrant les dimensions économiques, environnementales et sociales, dans le monde de la construction, c’est dans ce contexte qu’AGYRE a été créé.

S’adressant aujourd’hui notamment aux collectivités territoriales, AGYRE se positionne comme le référent national de l’économie circulaire auprès de l’ensemble des acteurs de la filière de la construction.

AGYRE inscrit sa démarche dans un modèle économique visant à optimiser l’utilisation des ressources, à diminuer l’impact sur l’environnement, tout en permettant le bien-être des individus. En s’appuyant sur les 7 piliers de l’Economie Circulaire, les ressources sont utilisées aussi longtemps que possible et l’extraction des matières premières et la production de déchets sont réduites.

AGYRE
POUR DES
RÉSULTATS

Tendre vers une économie 100 % circulaire dans le domaine de la construction permet d’atteindre des résultats positifs sur le plan environnemental, économique et social avec notamment :

Un enrichissement du territoire en se focalisant sur les acteurs locaux : création d’emplois, montée en compétences, sensibilisation des acteurs et de la population, sollicitation d’associations, etc.
Une diminution de l’artificialisation des sols : envois en décharges évités, etc.
Un usage local réduisant la pollution atmosphérique liée aux transports des matériaux
Une réutilisation des matériaux limitant la destruction des habitats naturels entraînant une chute de la biodiversité…

VALORISER LES TERRITOIRES

Sur le plan économique, une approche à l’échelle locale est vertueuse car le renforcement du maillage territorial d’entreprises attire de nouveaux acteurs industriels.

C’est aussi l’occasion de créer du lien social par le développement de nouvelles pratiques d’entraide et de co-construction, en donnant l’opportunité à la population de s’approprier les problématiques locales.
Pour accompagner les collectivités,
AGYRE joue la carte de la proximité auprès des entreprises de la construction.
Il s’appuie sur
un réseau d’experts implanté dans les territoires et propose un accompagnement adapté aux besoins de chacun : R&D, expertises, prescription, essais, formation… La stratégie d’AGYRE s’articule autour d’une approche en coût global du projet qui intègre l’exploitation, la maintenance, le remplacement des produits et des équipements, la rénovation et une éventuelle réhabilitation, mais aussi la déconstruction des infrastructures.

Cette logique, prenant en compte l’ensemble des externalités positives et négatives des projets, favorise donc un investissement de départ ainsi que des choix qualitatifs limitant les coûts de maintenance et de remplacement, avec un retour sur investissement d’autant plus intéressant que la durée d’usage est allongée.